Sélectionner une page

 

Je suis née en Guyane Française, de parents haïtiens. Très tôt, j’aidais les personnes illettrées ou analphabètes de la communauté haïtienne à remplir et à comprendre leurs documents administratifs.

D’aussi loin que je m’en souvienne, je me suis toujours demandé comment il était possible d’améliorer ses conditions de vie. 

Dans ma famille, nous ne mourrions pas de faim, nous ne vivions pas dans la misère mais par rapport aux revenus modestes de mes parents je n’avais pas d’activité extra scolaires, je ne partais pas en vacances, je n’allais pas au resto…J’étais toutefois une enfant épanouie car mes parents faisaient tout pour que l’on manque de rien. Et l’amour, la présence qu’ils nous donnaient suffisaient amplement. 

Par contre lorsque en primaire, j’ai voulu m’inscrire à des cours de danse et de piano et que cela m’était impossible, j’ai vraiment trouvé cela dommage.

Très créative, vers l’âge de 19 ans, j’étais sur le point d’intégrer une grande école d’arts appliqués à Paris quand à nouveau, ma situation modeste me rattrapa. Les coûts de scolarité s’élevant à plus de 7000€ l’année était hors budget et je n’avais pas envie de contracté un crédit.

C’est alors que je me suis orientée vers un autre domaine.

Devenue enseignante à l’Éducation Nationale en Guyane, je me suis rendu compte que des nombreux jeunes sous-estimaient leurs potentiels et étaient condamnés à répéter ce qu’ils voyaient autour d’eux : pas grand chose, des limitations…

Là encore j’étais face à une limite. Comment un territoire si beau, si riche que la Guyane pouvait être si « pauvre » en termes de développement. 

Écoutant mon intuition, je me suis dirigé vers le FLE afin de participer à l’intégration des étrangers et à leur réussite. Une fois de plus, le constat était le même. Des talents, des savoir-faire qui étaient sous-estimés.

Mon premier voyage en Haïti fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. En 2015, je découvre Haïti pour la 1ère fois. Une île si majestueuse, si belle, si riche. Des gens avec une force de travail extraordinaire, capable de résilience. Des gens talentueux mais n’obéissant pas aux critères de réussite prédéfinis par le monde.

Alors que je parcours les rues de Port-au-Prince à bord du pick-up de mon cousin, je remarque un enfant de moins de 10 ans qui fait la manche pour avoir de quoi manger. 

En larmes, je me sens investie d’une mission, ma mission :  faire de mon mieux afin que les personnes de ces territoires aient l’opportunité d’améliorer leurs conditions de vie.

Pour moi, Haïti est semblable à la Guyane. Des territoires riches avec des personnes talentueuses mais dits « pauvres » et soumis au rang de pauvres. 

Je n’accepte pas. 

Mais attention, je ne veux pas leur donner du poisson chaque jour et je ne veux pas qu’on nous donne du poisson chaque jour. Je veux que l’on apprenne à pêcher. Je veux que l’on apprenne à créer de la richesse, que l’on soit dépendant en exploitant nos forces, nos talents, nos savoir-faire, nos richesses. 

Et c’est dans le but d’apprendre à générer de l’argent, à entreprendre et d’aider les autres à s’élever que je décide de créer ma société de formation et de coaching, RISE NOW.

RISE NOW est porteur de plusieurs marques (Libérer Le Lion, Femme Amazone et TeamBoost)

Libérer Le Lion (3L) car en chacun de nous, sommeille un Lion.

3L pour accompagner les porteurs de projet, les entrepreneurs qui comme moi ont cette vision d’égalité, d’amélioration des conditions de vie pour chacun. Toutes les personnes qui veulent valoriser les richesses de ces territoires, créer des emplois, de la richesse, s’émanciper. 

À vous Leader d’aujourd’hui, Acteurs du changement, je vous souhaite la bienvenue. 

Nadeen François, fondatrice de Rise Now CST

Nadeen François

.