Sélectionner une page

Les croyances proviennent de notre éducation familiale et religieuse, de notre environnement socio-culturel, de nos expériences, de notre histoire. C’est l’ensemble de notre programmation inconsciente.
Elles façonnent notre présent et notre avenir. De deux choses l’une :
une croyance nous conduit à emprunter tel chemin ou tel autre.
– une croyance peut saboter nos projets si elle rentre en conflit avec nos valeurs, nos objectifs et d’autres croyances.

Partageons quelques exemples.
Sur le premier point : si je crois qu’il n’est pas possible d’être heureux au travail car le travail c’est alimentaire, je vais choisir une activité qui me rapporte juste des sous. Puis, j’aurai des passions à côté, des loisirs. J’aurai du mal à associer les deux, c’est-à-dire gagner de l’argent en faisant ce que j’aime puisque je crois que c’est impossible.

Sur le deuxième point : si je crois que les riches sont des salauds ou que l’argent c’est le diable, je vais développer un rapport conflictuel avec l’argent. Au fond de moi, je rêverais d’être riche parce que l’argent me permettrait de réaliser pas mal de choses (faire plaisir à ceux qu’on aime, voyager, financer des projets humanitaires etc.) mais comme j’associe l’argent avec le mal, je ne serai jamais riche. Et même si je deviens riche, j’aurai une mauvaise image de moi-même. Je vais peut-être le donner aux autres pour me prouver à moi-même que je suis une personne « bien ».
L’Homme de couleur, l’Homme Noir de par son histoire a été (et continue toujours pour certains) d’être considéré comme inférieur. De plus, des siècles de pensées répétées, d’actions physiques et mentales violentes forment un héritage émotionnel qui ne s’efface pas en un claquement de doigts. Cet héritage émotionnel a donné naissance à un ensemble de croyances.

En voici quelques unes :
Je ne peux pas y arriver parce que je ne suis pas blanc
Ce sont les blancs qui dirigent le monde
Les personnes les plus riches sont Blanches, pour moi ce sera difficile voire impossible car je suis Noir
Pour réussir, je devrais me rapprocher de ce qu’ils sont : couleur de peau, cheveux, attitude…
On ne m’aime pas parce que je suis noir

Ici, on ne va pas débattre de ce qui est vrai ou pas car de toute façon c’est le propre d’une croyance : la personne qui y croit considère que c’est vrai. En ce qui nous concerne, il s’agit de l’ensemble d’une communauté qui y croit. Et nos croyances façonnent notre réalité. Peu importe d’où nous venons, peu importe notre genre ou notre histoire. Donc pour changer notre réalité, c’est-à-dire créer un monde où tout le monde est égal et où le pouvoir n’est pas l’apanage d’une couleur de peau, nous devons changer nos croyances. Et ceci est valable pour tous les domaines, c’est un principe de causalité.

La question n’est pas non plus de savoir si les autres communautés y croient, mais plutôt si toi tu y crois. On peut te traiter de tous les noms, t’aimer, t’adorer, te haïr…tout ce qui compte c’est ce que tu penses de toi. Ta valeur ne doit pas dépendre des autres car leurs sentiments sont aléatoires.

Une question subsidiaire : si une personne de couleur croyait fermement qu’elle était l’égal de tout être humain, y aurait-il toujours autant d’inégalités ?

C’est pour cela que je considère qu’il faudrait travailler en profondeur sur nos croyances sinon on continuera à se battre contre nous-mêmes. D’un côté on cherchera la réussite et la prospérité de nos territoires, et de l’autre on pensera que c’est impossible à cause de notre couleur de peau.

Aussi, ces croyances sont soutenues par ce que l’on continue de voir : principalement des hommes blancs au pouvoir.

Les femmes ne sont pas épargnées non plus, mais ça j’en parle sur un autre site femmeamazonendg.com (empowerment féminin)

Donc, comment faire en sorte que ces croyances ne sous sabotent plus ? Après avoir intégré que ce sont des croyances qui potentiellement nous limitent, qu’elles façonnent notre réalité et qu’il est en notre pouvoir de changer les choses. Voici des pistes de solution :

1- Oser dire non.

Si tu crois que ce sont les blancs qui décident cela veut dire que tu as accepté cette situation comme normale et allant de soi. C’est de la résignation : « ok c’est ainsi, les Blancs décident, je ne peux rien y faire donc j’abandonne ». En te résignant, tu acceptes qu’une catégorie de personne soient supérieures. Tu alimentes les différences et donne du pouvoir à l’autre. Tu accentues les inégalités et te conforte dans l’idée qu’il y a des discriminations.

Mais qui a dit que c’est telle personne qui décide ? Et même si on te le dit, dois-tu le prendre pour argent comptant ? Tu as le droit de ne pas être d’accord. Pourquoi devrais-tu accepter sans sourciller ? Affirme-toi bon sang !
Le truc c’est que l’on a admis de fait que c’est ainsi et que ça ne peut pas changer. Tu es autant responsable que l’autre de cette situation puisque tu as fini par accepter que c’est vrai. Arrête de blâmer l’autre et fais-tout pour changer cette p**** de croyance.

2- Devenir un décideur, un leader.

Si tu considères que tu ne peux pas réussir à un haut niveau professionnellement et financièrement parce que tu es noir c’est parce que tu te dis, que des personnes blanches sont plus hautes que toi. Que ce sont les décideurs. Si tel est le cas, c’est à toi de faire ton possible pour devenir toi-même un décideur ! Car si tu ne deviens pas un décideur, un haut responsable tu continueras à subir des refus, des discriminations. Tu peux changer les choses en passant au niveau supérieur dans ta vie plutôt que de subir et te limiter.
Entreprendre, créer, oser…même si tu as peur.

3- Commence à te réconcilier avec ta propre couleur.

Si inconsciemment tu penses qu’une personne Noire ( comme toi pourtant) a moins de valeur qu’une personne caucasienne, asiatique ou que sais-je, les deux premières étapes ne serviront à rien. Sinon tu sabotes le travail qu’auront fait les autres. Ce que tu devrais changer alors c’est le rapport que tu as avec ta propre couleur. Il s’agit là de retrouver ton humanité car tu te définis selon ta couleur de peau et non plus ton âme. Même si l’histoire a bâti ton identité autour de ta couleur, laisse aller, il est temps pour toi de te rappeler que tu es un Homme et non une couleur. Et que tu as un pouvoir illimité.

 

Pour être tenu informé des derniers articles, des conférences en ligne, abonne-toi au site.

%d blogueurs aiment cette page :